Notre newsletter

Pour vous inscrire, merci de remplir ces champs.

Prochaines collectes

25Nov
Sam 25 Nov 15:30 - 19:00
SENONES
26Nov
Dim 26 Nov 08:30 - 12:00
LE VAL D'AJOL
28Nov
Mar 28 Nov 15:30 - 19:00
SAULXURES SUR MOSELOTTE
29Nov
Mer 29 Nov 16:00 - 19:30
LAMARCHE
2Déc
Sam 02 Déc 08:30 - 12:00
LE THILLOT
3Déc
Dim 03 Déc 08:30 - 12:00
LE THOLY

Prochaines réunions

10Fév
Sam 10 Fév 18:00 - 19:00
AG Vittel à la maison des associations
17Fév
2Mar
Ven 02 Mar 18:30 - 19:30
AG Vagney à Basse-sur-le-Rupt

Ma fille

Témoignage au sujet du don du sang Agnès QuernecMon courrier sera très simple.
Grâce à vous, même si je ne vous connais pas, ma fille de 25 ans est en VIE ! Elle est maman d'une petite fille née le 21 novembre 2012 à l'hôpital Saint-Charles de Saint-Dié-des-Vosges. Au moment de la délivrance – première cause de mortalité chez la femme en couche –, elle se vide littéralement de son sang. Avec 5 de tension, son pronostic vital est en jeu ! Elle part en soins intensifs et est opérée d'urgence. Dix-sept poches de sang lui ont été transfusées, soit 3 litres et demi d'après les gynécologues.

Je remercie tout le corps médical qui a oeuvré pour notre fille.
A son réveil en soins intensifs, ma fille m'a dit : « C'est grâce au sang qui m'a été donné que je suis en vie ». C'est grâce à VOUS que notre petite-fille a toujours sa maman. C'est grâce à VOUS que nous, parents, avons toujours notre fille.
Elle va beaucoup mieux aujourd'hui et elle parle toujours de vous ! Sachez combien nous vous sommes reconnaissants et c'est pour cela que nous souhaitions vous rendre hommage par ce courrier.

Lettre d'Agnès Quernec, Saint-Dié-des-Vosges.

Depuis 25 ans

Témoignage au sujet du don du sang Nicolas MorelPourquoi est-ce que je donne mon sang ? Je donne mon sang parce que quelques jours avant mes 18 ans, j'ai reçu une carte de l'amicale m'informant d'une collecte qui devait avoir lieu quelques semaines plus tard. J'y suis allé et l'ambiance m'a bien plu.

Donc 25 ans plus tard, je vais toujours à un maximum de collectes. Pourquoi je donne mon sang ?

Ça ne prend pas beaucoup de temps, ça habitue le corps à fabriquer du sang, ça ne (me) fait pas mal, ça aide les personnes qui en ont besoin. Voila pourquoi je donne mon sang. 



Ça ne prend pas beaucoup de temps, ça habitue le corps à fabriquer du sang, ça ne (me) fait pas mal, ça aide les personnes qui en ont besoin.

Nicolas MOREL

 

Ma pierre à l'édifice

Témoignage au sujet du don du sang Tony JacquotL'appréhension de la "douloureuse" piqûre que nous avons tous, l'excuse d'un emploi du temps trop chargé... Nous les avons probablement tous évoqués avant notre premier don. Mon métier de journaliste me conduisait depuis de nombreuses années sur les différentes collectes organisées régulièrement sur mon secteur professionnel. Une manière de contribuer à la promotion du don du sang et de plasma... Je pensais alors suffisamment apporter ma pierre à l'édifice. Tout du moins jusqu'à ce que je prenne connaissance de l'insuffisance des stocks. Le tout conjugué à l'accueil chaleureux réservé aux donneurs sur chaque collecte et à l'envie de donner concrètement un peu de soi a fait qu'il y a deux ans, j'ai osé franchir le premier pas. Qu'importe la piqûre qui, finalement, n'est pas douloureuse, et l'emploi du temps chargé ; il me suffisait désormais d'offrir une petite quinzaine de minutes de mon temps pour, sans doute, sauver une vie, quelque part, pour quelqu'un. Depuis, je renouvelle ce qui est un véritable devoir citoyen tous les deux mois. L'accueil est toujours aussi chaleureux, et le sentiment d'avoir offert une partie de soi, bien réel. Aujourd'hui encore, les stocks restent malheureusement bien insuffisants malgré les appels lancés par l'Établissement Français du Sang. N'hésitez donc plus, offrez un petit quart d'heure de votre journée pour offrir une vie tout simplement. Pour que chacun puisse devenir un jour solidaire à "sang pour sang".

Tony JACQUOT.

C'est mon devoir

Témoignage au sujet du don du sang Dominique FuhrerÀ l’image de mes parents qui se sont énormément investis dans le bénévolat, j’ai fait partie de plusieurs associations dans un esprit d’aide pour rendre service aux autres. Réciproquement, cela m’a également énormément apporté. J’ai une formation de technicienne de laboratoire et j’ai exercé en milieu hospitalier. J’ai ainsi été sensibilisée aux besoins des patients et j'ai pris conscience que donner son sang quand on peut est un devoir. Dans cet esprit, depuis plus de 30 ans, je donne mon sang et mon plasma.

C’est avec plaisir que je me rends toutes les trois à quatre semaines à l'Établissement Français du Sang (EFS) de Saint-Dié pour donner. Il y règne une grande convivialité et l’on y retrouve un milieu amical. Les médecins et les infirmières sont toujours à l’écoute et font preuve d’une grande technicité.
Je donne mon plasma, car les besoins sont grandissants, par exemple pour les personnes atteintes de leucémie ou pour concevoir des médicaments. Le sens de ma démarche est d'encourager les gens à donner ce liquide, car, même si cela prend un peu plus de temps, on y va dans le but de faire un beau geste. Entre le sang et le plasma, j'en suis à plus de 200 dons et j'y vais toujours avec enthousiasme !

Enfin, l’accueil à l’espace « restauration » de l'EFS contribue à conclure ce don dans une ambiance chaleureuse et sympathique. Venez donner votre sang ou votre plasma : c’est un petit moment pris dans une journée pour une grande cause !

Dominique FUHRER.

Vous aussi

Faites-nous part de vos témoignages, afin d'encourager les dons. Contact

 

Merci à tous les donneurs !